Une marche symbolique pour faire passer l’humanité avant toute chose

 

|Le projet Sur les routes|

Sabine Venaruzzo, poétesse et Raphaël Zweifel, violoncelliste, ouvrent un vaste chantier poétique Sur les routes suivant des tracés à l’échelle européenne sur une période de 2 ans en 2017 et 2018.

Sur les routes est une envie folle de poétiser le monde, comme un état d’urgence, de redonner sa place au sensible dans une Europe sans frontières, de mêler imaginaire et réalité, de donner un sens à une réalité qui nous échappe.

Ce projet a des moteurs multiples. L’histoire familiale de Sabine Venaruzzo  est profondément marquée par la migration (son père est né en Italie), l’histoire européenne (son grand-père maternel a été déporté en Allemagne). Son parcours atypique l’a conduite à de multiples déménagements en France et à l’étranger, à pratiquer plusieurs langues, à étudier dans le cadre des programmes ERASMUS, la rencontre avec d’autres cultures fait partie de son identité. Il est donc naturel de mettre en route un projet hors frontières.

 

|Le premier tracé Vintimille-Nice|

Leur premier tracé n’est pas des moindres puisqu’il s’agit de Vintimille-Nice en passant par Breil sur Roya. Une zone géographique sous haute surveillance où des frontières poussent en dehors des cartes où des citoyens sont jugés tels des délinquants de solidarité et où arrivent par milliers des migrants pour la grande majorité fuyant un pays en guerre.

 

Que signifie alors poétiser le monde dans ces circonstances ? Quelle forme et quelle action peut être à la mesure de cette inhumanité sous-jacente ? De la liberté, égalité, fraternité, sommes-nous libres de faire passer l’humanité avant toute chose ?

 

| L’action |

Etape 1 : en cours (amorcée en juillet 2016)

  • Aller à la rencontre, collecter les mots de citoyens solidaires et des migrants rencontrés dans un contexte quotidien.

  • 100 galets sur lesquels sont écrits leurs prénoms

  • Transformer leurs mots en poèmes

 

Etape 2 : le 18 et 19 janvier 2017

  • Mettre en route une marche

Sur les sentiers de montagne

Sur le bord de mer depuis l’église de Vintimille jusqu’à Menton

  • Passer la frontière à Menton.

  • Prendre le train jusqu’à Nice centre-ville.

Rejoindre la promenade de Nice où seront déposés les galets façon Land Art le 19 janvier 2017 à 18h.

 

 

 

Déclamer les poèmes tout le long de la route, dans l’écho des montagnes comme dans un wagon,

C’est faire passer l’humanité avant toute chose

Traverser la frontière avec leurs mots,

C’est faire passer l’humanité avant toute chose

Déposer leurs galets dans l’environnement comme partie d’un tout,

C’est faire passer l’humanité avant toute chose

|Un acte symbolique et de sensibilisation|

Il était compliqué et presque hors propos de donner rendez-vous au public pour accomplir cette marche symbolique. Un rendez-vous est néanmoins donné pour le final à Nice. Mais il est nécessaire de s’en faire l’écho via les réseaux sociaux (facebook live) et les médias.

Par la suite, de donner aux personnes la possibilité de réagir et d’agir à leur façon. C’est pourquoi une vidéo de l’ensemble est réalisée par Rémy Masseglia dans le but d’être un outil de transmission et pas d’archivage.

|Equipe artistique|

Sabine Venaruzzo, poète, comédienne et chanteuse

Raphael Zweifel, violoncelliste

Avec la participation exceptionnelle de Gwenn Masséglia, flûtiste

Conseil artistique : Jean Jacques Minazio

Rémy Masséglia, vidéaste

Eric Clément Demange, photographe

Frédéric Loison, coordination logistique

© 2016 par Sabine Venaruzzo. Photographie Eric Clément Demange - Créé avec Wix.com