ET MAINTENANT, J'ATTENDS

Photo du recueil.jpg

Et maintenant, j’attends est le premier recueil de Sabine Venaruzzo paru aux Editions de l’Aigrette en septembre 2020 en pleine crise sanitaire. Le recueil est préfacé par le poète slameur Marc Alexandre Oho Bambé dit Capitaine Alexandre. Les photos d'Eric Clément Demange signent l'accompagnement artistique.

L’ouvrage regroupe des poèmes écrits entre 2016 et 2019 sur le fil rouge tenu de l’exil, l’identité, la fraternité, la liberté, la sublimation et l’action.

Un petit cahier rouge, le manifeste P.P.F. (Projet Poétique Fondamental), y est intégré comme en prolongement naturel de ses poèmes. Elle y transmet son leitmotiv de poétesse.

Le recueil a la particularité de proposer des extensions QR Code pour écouter certains poèmes lus par la poétesse elle-même et visionner le court métrage L‘humanité avant toute chose réalisé par Rémy Masséglia, et d’engager le lecteur.rice à transmettre ses mots ressentis.

NOTES DE LECTURE

Un livre comme un appel à plus d’humanité (...) il y a ce poème Docteur Monde, soixante vers, soixante secondes sur Terre. À lire en une minute et laisser infuser x fois soixante autres secondes…

 

Rouge est le visage masqué mais dessous est celui de la poésie, qui reprend contact avec ce qu’elle n’aurait jamais dû cesser d’être, une porte ouverte vers la réunion des humains, vers la communion et le partage.

 

  • Revue Lichen, note de lecture de Didier Gambert

D’emblée, le recueil nous semble s’engager sur les voies qu’avaient tracées avec honneur et panache les poètes de la Résistance (...) qui n’est pas ici résistance à l’Occupation, mais résistance à l’absence d’Humanité. Sabine Venaruzzo restitue sa noblesse à l’écriture poétique

 

PRESSE

  • Le Nouveau Magazine Littéraire, dossier poétique de l’exil dirigé par Marx Alexandre Oho Bambé, septembre 2018

 

 

La préface est signée par Marc Alexandre Oho Bambé, Dit Capitaine Alexandre, grand frère qui l’a encouragée et accompagnée dans ce passage à l’acte de faire circuler sa poésie en recueil.

Marc Alexandre OHO BAMBE est écrivain, poète slameur, chroniqueur média. Son livre Le Chant des possibles a reçu le prix Verlaine de l’Académie française en 2015. Son premier roman poème Les lumières d'Oujda paru en 2020 aux éditions Calmann-Lévy, reçoit le Prix Éthiophile en 2021. Une épopée chorale lumineuse où les destins s’entremêlent entre l’Afrique mère fondamentale et l’Europe terre d’exils. Dans cette quête de sens, il y évoque l’action de poésie de Sabine menée entre Vintimille et Nice en janvier 2017.

 

Ceci n’est pas une préface…

De Marc Alexandre Oho Bambe

Dit Capitaine Alexandre

 

(…)

Ceci n’est pas une préface, mais un geste de tendresse.

Pour une âme amie.

J’ai rencontré Sabine sur le terrain.

Le terrain glissant de la vie, qui parfois se confond avec la poésie.

Et nous sommes devenus ce que nous étions déjà, une sœur et un frère d’art.

Et d’armes, miraculeuses.

J’ai vu Sabine aller chercher et trouver son cri écrit, son chant d’espérance sublime, sa voix de silence.

J’ai entendu Sabine dire et redire l’humanité pleine de femmes, d’enfants et d’hommes sans visas, mais pas sans visages pour être aimés.

J’ai attendu avec Sabine, au pied du poème, au pied de la lettre.

Son poème, ou sa lettre offerte en partage à l’autre, l’être en miroir, humaine, humain.

Gamine, gamin.

Du monde.

Ceci n’est pas une préface, mais une missive, ouverte.

(…)

 

 

ECOUTEZ

 

 

 

 

 

 

 

 

Par d’autres voix que la mienne :

  • Instagram
  • Facebook
  • LinkedIn
  • YouTube